Avant 1974, la musique, une arme

Avant la révolution des Oeillets de 1974, de nombreux chanteurs engagés jouent un rôle important dans l’immigration, au sein de laquelle ils contribuent à sensibiliser à la question de la dictature et des guerres coloniales à travers des chansons à texte.
Certains viennent du Portugal donner des concerts ou enregistrer des disques interdits au Portugal, d’autres sont eux-mêmes des réfugiés politiques. A Paris, le quartier latin, peuplé d’étudiants, constitue une référence pour les opposants politiques portugais qui sont nombreux à y avoir forgé des amitiés. Ils s’y côtoient dans un climat de liberté qu’ils partagent avec des opposants politiques venus des colonies portugaises (leaders du MPLA – Mouvement Populaire pour la Libération de l’Angola et du Frelimo mozambicain) mais aussi d’autres pays soumis à la dictature, comme l’Espagne, la Grèce à partir de 1967 ou encore le Chili en 1973.

Voir http://sudexpress.discoteca.free.fr/accueil_avant1974.htm

Author : Anne-Marie Esteves

Webmaster & digital communication

Related Posts

Bande originale du film « O salto » par Luis Cilia

En 1967, alors exilé en France, le musicien, auteur, compoisteur, chanteur, Luis Cilia a faitRead More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *