Portugais à Paris (Luis Cília)Português em Paris (Luis Cília)

Reportage consacré à un jeune homme portugais immigré en France, objecteur de conscience issu d’un milieu bourgeois, ayant fui son pays pour échapper à la dictature salazariste, et notamment à la guerre coloniale d’Angola. L’émission s’ouvre sur sa prestation à la guitare, interprétant une chanson portugaise (dénonçant le régime en place dans sa patrie, « O mar »), et on le verra à plusieurs reprises chanter en s’accompagnant de son instrument, essayant de gagner sa vie par la chanson (répétant dans sa chambre de bonne, en audition chez un producteur, faisant la manche dans un restaurant,…). Il évoque avec beaucoup de pudeur, et dans un français impeccable, son parcours, le choix de l’exil, la dictature de Salazar, ou encore son rapport aux Français, le tout baignant (musique oblige) dans une certaine nostalgie, une tristesse retenue, la fameuse « Saudade » portugaise. Une partie du reportage est aussi consacrée au témoignage d’un opposant politique (anonymat préservé par la pénombre) évoquant son combat, son arrestation et la torture dont il fut victime. L’émission se clôt sur le jeune chanteur se produisant dans une usine devant un parterre de compatriotes visiblement émus.

8 Novembre 1966

Plus d’informations cliquer ici

Reportage consacré à un jeune homme portugais immigré en France, objecteur de conscience issu d’un milieu bourgeois, ayant fui son pays pour échapper à la dictature salazariste, et notamment à la guerre coloniale d’Angola. L’émission s’ouvre sur sa prestation à la guitare, interprétant une chanson portugaise (dénonçant le régime en place dans sa patrie, « O mar »), et on le verra à plusieurs reprises chanter en s’accompagnant de son instrument, essayant de gagner sa vie par la chanson (répétant dans sa chambre de bonne, en audition chez un producteur, faisant la manche dans un restaurant,…). Il évoque avec beaucoup de pudeur, et dans un français impeccable, son parcours, le choix de l’exil, la dictature de Salazar, ou encore son rapport aux Français, le tout baignant (musique oblige) dans une certaine nostalgie, une tristesse retenue, la fameuse « Saudade » portugaise. Une partie du reportage est aussi consacrée au témoignage d’un opposant politique (anonymat préservé par la pénombre) évoquant son combat, son arrestation et la torture dont il fut victime. L’émission se clôt sur le jeune chanteur se produisant dans une usine devant un parterre de compatriotes visiblement émus.

8 Novembre 1966

Plus d’informations cliquer ici

Author : Hugo

Président de l'association

Related Posts

Paris – 2 Février 2020 : Hommage à José Mário Branco dans l’ancien Cinéma La Clef

Le film CHANGER DE VIE, la vie et l’oeuvre de José Mário Branco sera diffuséRead More

Rosas de De Ermera, un film de Luis Filipe Rocha

Poucos meses antes da Segunda Guerra Mundial, uma família separa-se em Lourenço Marques: Maria vaiRead More

Entretien avec deux déserteurs, 11 novembre 1961 [Vidéo]

« Interviews de jeunes Portugais de la seconde génération, cherchant par tous les moyens à éviterRead More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *